Pouvoir Politique, Au Sujet De La Base Emotionnel Du

avril 23, 2008

Pouvoir Politique, Au Sujet De La Base Emotionnel Du

Pouvoir Politique, Au Sujet De La Base Emotive Du

English

Español

Index

  1. Le Pouvoir Est Basé Sur Les Emotions
  2. C’est Hypnotique
  3. Démagogie
  4. Deux Types D’émotions
  5. Solutions Contre-productives
  6. Solutions Efficaces
  7. Ordo Ab Chaos
  8. Le Méthode Du Python
  9. De Quoi S’agis Tout Ce?
  10. Forcer l’Apocalypse
  11. Les Lettres De Albert Pike A Giuseppe Mazzini
  12. La Vie Est Energie
  13. N’est pas Bizarre?
  14. Qu’est-ce Qu’ils Font Maintenant?
  15. Niveaux Des Nécessités Humaines (Droits Humains)
    1. Niveau 1
    2. Niveau 2
    3. Niveau 3
    4. Niveau 4
    5. Niveau 5
    6. Niveau 6
    7. Niveau 7
  16. Vers La Pathocratie
  17. Tout C’est Au Sujet De Notre Education
  18. Quoi Faire
  19. Sources

Le Pouvoir Est Basé Sur Les Emotions

Le pouvoir est basé sur les émotions. (Pouvoir politique).
La chose la plus proche à cette idée que vous pourriez trouver est la phrase de Caligula: "Il n’importe pas qu’ils nous détestent, aussi long (pourvu) qu’ils nous craignent". Il révèle que son pouvoir a été basé sur la peur.
Michel Foucault a dit: "Le discours est pouvoir". Bien sûr, parce qu’il produit des émotions.
Dans toute organisation, un individu de certain rang ne peut pas charger se de tout personnellement, il faut déléguer, faire qu’un subalterne faites des choses pour lui ou elle.
Donc lui ou elle ordonnent lui ou elle quelque chose. Mais, comment est-ce que lui ou elle font le subalterne obéir lui / elle?.
On peut penser à trois Réponses ou Types de la réponse.
Réponse 1: il ou elle l’inspire à il / elle une émotion qui force (pousse) il / elle à obéir. Émotion vient de la racine Latin motere, mouvoir, déplacer.
Réponse 2: il ou elle inspire l’avidité à lui / elle, il / elle promet une récompense à lui / elle, ou lui ou elle réclament la gratitude à lui / elle pour un cadeau antérieur.
Réponse 3: il ou elle appels à l’idéologie, à l’honneur, au devoir.
Fréquemment ils combinent ces réponses, comme dans le Politique qu’a été appelé "du Bâton (punition) et la Carotte (récompense)."
Au sujet de l’idéologie, nous sommes aussi manipulés à travers le mensonge, parce que nous le permettons quand nous n’évaluons pas la vérité au-dessus de tout, au-dessus de toute l’idéologie, quand nous acceptons sans questionner une explication "rationnelle" plus ridicule que ce qu’on cherche à nier.

C’est Hypnotique

Nous le permettons quand au lieu de raisonner, d’analyser l’information qui émet, nous préjugeons la source, et, selon si elle nous plaît ou pas, nous acceptons ou nous rejetons tout ce qu’il dit, mais sans raisonner, sans filtrer leur discours, sans séparer les vérités des mensonges dans lui. Si nous préjugeons une source comme "pas fiable" nous ignorons tout ce qu’elle dit, y compris les vérités. Si pas, nous acceptons tout ce qu’elle dit et nous ignorons tout l’autre, comme dans l’hypnose, nous permettons à cette source "fiable" penser pour nous, et nous dire quoi penser et quoi croire. L’hypnose est faite quand nous permettons nos maîtres, auto-proclamés sources "fiables", les uniques "sérieux", les uniques "experts", nous font ignorer tout cela que leurs "adversaires", les autres sources, disent. Ils font ceci en disqualifiant à leurs adversaires: "Nous sommes les bons types, ils sont les types mauvais. Ne les écoutez pas, ils sont des extrémistes, ils sont crédules, ils ne sont pas sérieux, ils ne sont pas impartiaux, ils ne sont pas des experts, ils sont mensongers, ils sont blagueurs, ils sont des ennemis, ils sont furieux, ils sont mauvais, ils sont fous, ils sont monstres, ils sont irraisonnables, ils sont ceci, ils sont cela, etc.". Ils sûrement ne peuvent pas être tout ce en même temps. Ils parlent de la source adversaire, pas au sujet de ce qu’elle dit, donc ils prétendent que nous préjugeons la source, ne pas juger ce qu’il dit. La source "adversaire" est attaquée seulement parce qu’elle dit sa vérité, sa réalité, comme elle voit la réalité. La réalité est subjective d’une façon ou d’une autre, donc les maîtres essaient de nous imposer leur réalité et nous faire ignorer d’autres réalités. Comme dans le jeu connu "Simon dit", ils prétendent que nous devons obéir à tout ce que Simon dit et ignorer tout ce que tout autre dit. C’est une manipulation hypnotique de la réalité, notre réalité (subjective), mais seulement si nous le permettons. C’est notre élection. C’est comme magie, une illusion qui est réelle si nous le choisissons ainsi.
N’importez pas si une source est "fiable" ou pas. En effet, la source n’importe pas du tout, jamais. Ce qui importe est l’information qu’elle émet. La vérité ne dépend jamais de la source. Il n’y a aucune garantie. Toutes les sources peuvent émettre un mélange de vérités et mensonges, consciencieusement ou inconsciemment, volontairement ou pas, délibérément ou pas, innocemment ou pas. Ce mélange peut avoir plus ou moins vérités que mensonges, mais est toujours un mélange. Par exemple, il y a 500 année, les "experts", les sources fiables, ont dit que la Terre est plat. C’était le Paradigme dans ce temps. Ce qui beaucoup ont adopté comme leur "vérité" alors, maintenant est un mensonge. À mesure que la science avance (si nous le permettons), les paradigmes changent. Et vice versa, nous devons permettre que les paradigmes sont améliorés pour permettre le progrès de la science. Nous devrions écouter toutes les sources, nous devrions être ouvert à tout elles, "fiables" et "pas fiables", "sérieuses" ou pas, "expertes" ou pas, et filtrer ce qu’elles disent par notre propre bon sens, écarter d’il, de ce mélange, ce que nous choisissons croire, ce que nous adoptons comme vérité, de ce que nous choisissons ne pas croire, ce qui sont mensonges pour nous. N’importe quoi, rien n’est vrai pour nous jusque nous le choisissons, et nous le choisissons quand il emboîte dans notre concept de réalité, notre casse-tête mental, notre carte mentale de réalité, notre réalité subjective. Nous choisissons tout, notre réalité, notre futur, notre destin, tout le temps. Mais il y a une limite du temps et un choix par défaut.
Nous nous permettons d’être trompé quand nous ne raisonnons pas pour nous-mêmes.
Raisonner est choisir quoi croire, c’est chercher la vérité, et ce devrait être une attitude permanente. Seulement quand on choisit quoi croire on raisonne. Quand un a déjà choisi, on ne raisonne pas, on a confiance (du Latin fides, foi), on a la foi, en ce qui on a choisi auparavant, ce qui déjà on a incorporé à la propre carte mentale de la réalité (subjective), le casse-tête mental. Une foi qui peut être si absurde si elle est déposé dans un dogme "scientifique" comme en un religieux. Dans le point où nous raisonnons, où nous choisissons quoi croire (dans quoi avoir la foi), dans ce point, la raison n’est pas incompatible avec la foi, mais complémentaire.
Nous ne raisonnons pas quand nous écartons la nouvelle information, sans penser, trop rapidement, sans nous poser la question d’or: Et si c’était certain?. Quand la nouvelle information n’emboîte pas dans notre casse-tête parce qu’elle contredit quelque chose que nous croyons, quelque chose en que nous avons confiance (foi), nous devrions résoudre la contradiction, soit écarter la nouvelle information, ou le vieux qui avant nous crussions vrai et maintenant nous pensons que ce n’est pas. Ne résoudre pas la contradiction seraient Doublepensée[i], ce serait avoir un esprit divisé, double ou multiple, maintenir dans lui un casse-tête mis en désordre, ou plus qu’un, avec morceaux qui ne coïncident pas, idées contradictoires, afin qu’on peut recourir à un ou l’autre selon l’occasion, la convenance.
Mais cela c’est autre sujet.

Démagogie

La Réponse 2 est en rapport avec la Démagogie. "Si vous voulez calmer la faim d’un homme pour un jour, donnez-lui un poisson (démagogie, mener des gens, si vous voulez les dominer, les apprivoiser comme si ils étaient des animaux). Si vous voulez calmer la faim d’un homme pour toute leur vie, enseignez-lui à pêcher (pédagogie, mener l’enfant, l’instruire, il implique la compassion, la volonté authentique de l’aider c’est absent dans la démagogie)". Il habituellement inclut aussi la tromperie que le démagogue est le seul fournisseur possible de cela qui le subalterne nécessite.

Deux Types D’émotions

En retour au sujet des émotions, vous pouvez distinguer deux types d’émotions, ce qui unissent des gens et ce qui les séparent (peur, haine, culpabilité, honte, toutes expressions ou dérivées de la peur).
Les émotions meuvent le monde et les émotions incorrectes le déplacent dans le mal chemin, vers l’autodestruction.
Traditionnellement le pouvoir a été basé sur les émotions qui séparent (Divisez et vous régnerez).
Le pouvoir est compris comme la capacité de causer la souffrance.
Avec ce concept du pouvoir vous ne pouvez pas résoudre les problèmes, parce que vous perdriez le pouvoir. Ils sont ces problèmes (la guerre, terrorisme, faim, misère, chômage, crime, drogues, contamination, etc.), cette souffrance qui fait aux gens aller à leurs chefs (les mêmes ceux qui ont créé ces problèmes) pour protection. Ces problèmes sont la source de leur pouvoir, la souffrance produit les émotions de que ce pouvoir s’alimente.
Donc les problèmes ne sont pas résolus mais plutôt ils sont augmentés avec les "solutions" contre-productives, jusqu’à tout explose dans quelque crise de quelque type (une guerre mondiale, par exemple).

Solutions Contre-productives

Vous pouvez reconnaître une solution contre-productive facilement parce qu’elle n’attaque pas la cause du problème, seulement les effets, les conséquences. C’est comme une réaction défensive, mais sans une contre-offensive (une contre-attaque) ou une action préventive, de manière que c’est jamais assez, qu’elle est toujours surchargé, c’est toujours un pas derrière. Elle ne fait pas rien pour éliminer le problème, elle cohabite avec lui comme si elle jouait un jeu du ping-pong éternel, comme l’autre côté de la même monnaie, elle le nécessite pour justifier sa existence. Elle ne résout rien et donc elle empire le problème. Les gens qui ne pensent pas beaucoup croient que tout ce qui est fait pour résoudre un problème sert, que tout est utile, que l’unique important est que quelque chose est fait, n’importe quoi. Mais ce n’est pas. Quelques gens ne pensent pas, ils obéissent seulement. Donc ils peuvent les tromper dans leur visage, à pleine lumière du jour, en les faisant croire qu’ils travaillent vraiment dur pour résoudre le problème mais ils ne peuvent pas le faire à cause de malchance, pas pour stupidité ou incompétence, ou méchanceté pure. Peut-être qu’ils travaillent dur en effet, mais sur le point erroné, milles loin du point correct, sciemment.
Donc l’unique qu’ils ont besoin de faire est ne pas chercher la vérité, la vraie cause du problème. Vous ne pouvez pas combattre efficacement ce que vous ne pouvez pas comprendre. Si ils suspectent que la cause, la vérité, est à une adresse, ils vont à l’adresse opposée. Groucho Marx a dit: "La politique est l’art de chercher les problèmes, faire un faux diagnostique et appliquer les remèdes erronés". On pourrait changer "chercher les problèmes" pour "créer les problèmes".
Fréquemment, ce qui causent le problème et ce qui travaillent sur la solution contre-productive sont ce que David Icke appelle les "oppo-mêmes": ils simulent être le contraire, mais ils sont le même. Ils sont des extrémistes violents, autoritaires, d’extrêmes opposés, qui simulent lutter l’un avec l’autre mais ils ne frappent pas l’un à l’autre directement, ils frappent aux gens innocents, pas extrémistes mais gens modérés, du côté opposé ( "ennemis" ) ou de leur propre côté ("traîtres"), pour forcer aux gens à s’aligner à un extrême ou l’autre. Ils attaquent à la société en un mouvement de pinces. Au plus haut niveau ils sont contrôlés par les mêmes chefs, ils obéissent à la même tête, de manière que si quelque jour la bagarre termine, il n’importe pas qui gagne, tout le monde termine sous le même commande autoritaire. Ils ne frappent pas l’un à l’autre directement parce qu’ils savent qu’ils sont le même, ils ont besoin l’un de l’autre pour justifier leur existence, ils se fortifient l’un à l’autre. Donc ils prennent soin de l’un à l’autre. Ils ne sont pas bons types et types mauvais, ils sont le même, différents côtés de la même monnaie, ils travaillent ensemble, coordonnés, pour notre éducation. Uns nous poussent et les autres nous tirent, mais les deux en la même direction, vers notre sagesse. (Voyez au-dessous)
Un exemple classique de solution contre-productive est augmenter les contrôles, donner plus de pouvoir aux dirigeants et moins de liberté aux gens, surveiller les gens chaque fois plus. Mais, en même temps que vous faites ceci, vous vous assurez que vous et vos amis avez des privilèges, sauf-conduits qui vous permettent d’éviter ces contrôles, les traverser impunément, de manière que vous continuez nuisant à la société malgré eux. Autrement s’il casserait le cercle vicieux et ils ne seraient nécessaires chaque fois plus de contrôles. À la fin, vous avez tant de lois, commandements et règlements qui limitent la liberté des gens (mais pas votre liberté), et ils sont si complexes, que seulement un expert peut les comprendre parce que chaque règle a sa exception, afin que vous pouvez les appliquer arbitrairement, afin que les lois sont appliquées seulement à gens sans autorité et les exceptions à vous et vos amis, sans que personne s’oppose parce que personne ne les comprend. Il y a deux mille années les Romains ont dit: "la loi est une toile d’araignée qui attrape les mouches et permet passer les oiseaux". Les gens doivent apprendre à se comporter par leur propre choix, leur volonté libre, pas à cause de surveillance ou peur à la punition. Ce comportement forcé ne serait pas vraiment bon, il disparaîtrait quand la surveillance faille.

Solutions Efficaces

D’autre part, vous pouvez reconnaître aussi facilement une solution efficace parce qu’il commence, après d’un temps raisonnable, à améliorer la situation constamment et elle n’arrête jamais jusqu’à le problème disparaît, ou presque.
L’unique que vous avez besoin de faire est surveiller les effets de vos solutions. Ce qui ne peut pas être mesuré, ne peut pas être contrôlé, de la même façon que vous ne pouvez pas contrôler les gens que vous ne surveillez pas.
Un exemple classique d’une solution efficace est l’éducation. Cela a de sens si en effet on vit pour apprendre. L’éducation est toujours la meilleure stratégie, parce que si vous creusez assez profondément quand vous cherchez la racine d’un problème, vous trouvez toujours l’ignorance. Et Hô Chi Minh a dit: "Si le tactique est correcte mais la stratégie est erronée, vous pouvez gagner des batailles mais vous perdrez la guerre. Si la stratégie est correcte mais le tactique est erronée, vous pouvez perdre des batailles mais vous gagnerez la guerre". C’est-à-dire, vous pouvez travailler pour résoudre un problème, comme réagir à une urgence, mais vous ne devez jamais perdre de vue la stratégie de longue terme.

Ordo Ab Chaos

Si c’est si facile de distinguer les solutions efficaces des ceux contre-productifs, vous pouvez conclure seulement qu’ils choisissent les ceux contre-productifs exprès.
Lénine a dit: "Tant de pire, tant de mieux". À plus de chaos, mieux pour sa révolution. Il y a une vieille devise Maçonnique, "Ordo ab Chaos", Ordre du Chaos, vous créez le chaos et alors imposez l’ordre, votre ordre, un ordre à votre commodité, plus pouvoir pour vous et moins de liberté pour les gens. David Icke appelle cette méthode comme "Problème-Réaction-Solution". Mais votre ordre ne peut pas être bon, vos solutions ne peuvent pas être efficaces, parce que cela casserait le cercle vicieux.

Le Méthode Du Python

Avec chaque crise ce qu’ils créent comme une excuse, ils obtiennent plus de pouvoir en réduisant encore plus de la liberté des gens.
Leur méthode ressemble à cela du serpent python (Si vous aviez lu "Le Plus Grand Secret" de David Icke, cela paraît très approprié. Voyez aussi dans la Bible, le Livre des Révélations ou Apocalypse, Chapitre 20, Verset 2). Chaque fois que sa victime expire, le python opprime sa poitrine un peu plus, donc le la prochaine fois qu’elle inhale elle ne peut pas étendre sa poitrine comme auparavant, donc elle prend moins d’air chaque fois.
L’objectif paraît être le contrôle total du monde, une dictature mondiale. La conséquence d’un pouvoir basée sur la peur est un gouvernement basé sur la peur, une dictature. En lisant le roman 1984, de George Orwell, vous pouvez obtenir une idée au sujet de comme cette société pourrait être.

De Quoi S’agis Tout Ce?

Tout cela pourrait sonner bizarre, si vous osez appeler bizarre aux choses telles comme Dieu, la Bible, et la religion, parce que tout ce agis de eux. Mais en effet, si vous lisez entre lignes le dernier livre de la Bible, le Livre des Révélations ou Apocalypse vous pouvez trouver une dictature globale, un régime policier, le gouvernement de l’Antéchrist. Et si vous lisez "Pions dans le Jeu" de l’antérieur agent de l’Intelligence Britannique William Guy Carr, et "Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu" de Maurice Joly, vous pouvez trouver plans détaillés de parvenir ceci par moyens telles comme guerres mondiales et révolutions, comme ces instructions dans "Le Prince" de Nicolas Machiavel, mais plus ambitieux. Vous ne pouvez pas ignorer de choses telles comme "Le Prince", ce qui a été la Bible des Politiciens pour 500 années (vous probablement ne pouvez pas comprendre de Politique sans le lire), vous devez prendre ceci sérieusement.

Forcer l’Apocalypse

C’est comme si ces dirigeants essayaient de suivre le Livre des Révélations comme un scénario, comme une guide, comme si ils essayaient de forcer la venue de ce gouvernement du monde.
Qui mieux que le diable et l’Antéchrist pourrait personnifier et symboliser le mal et, pour nous, la peur, le pouvoir de la peur?. Tout ce ici s’agis de cela.
Quelques auteurs[ii] disent que le concept de Satan est raconté étroitement au dieu Égyptien antique Set (qu’ils disent est encore adoré aujourd’hui à l’intérieur de quelques sociétés secrètes) qui essaie d’arrêter l’évolution de l’homme par retenant lui dans l’ignorance, d’après la Mythologie Égyptienne. Quelques autres disent que le nom vient d’un mot que signifie trompeur, ou d’un mot que signifie obstacle, l’obstacle dans le chemin de l’homme vers Dieu, l’obstacle ce qui s’interpose entre l’homme et Dieu. Tout ce sont appropriés.
D’après le livre de William Carr, ce qui menant à bien les plans de conquérir le monde sont adorateurs de Lucifer.[iii]

Les Lettres De Albert Pike A Giuseppe Mazzini

Étonnamment, le livre "Pions dans le Jeu", de William Guy Carr, inclut la transcription de plusieurs lettres datées entre 1859 et 1871, de Albert Pike au révolutionnaire Italien Giuseppe Mazzini, qui contiennent plans détaillés pour trois (3) grandes guerres mondiales, chacun suivi par une grande révolution. Ce qui est plus surprenant est que deux de ces guerres (Première et Deuxième Guerres Mondiales, 1914-1919 et 1939-1945) et deux de ces révolutions (la Russe et la Chinoise) se sont passés dans le siècle XX presque exactement comme soi-disant elles aurait été organisées, selon ces lettres. Chaque guerre planterait la graine de la suivante, elle préparerait sa route. Si c’est vrai, il resterait encore les troisièmes (la Troisième Guerre Mondiale et la prochaine révolution), donc c’est extrêmement sérieux, afin qu’il vaut la peine pour enquêter sur ceci sérieusement.
Quelques "experts" se sont trop hâtés pour écarter ceci comme une tromperie, hystériquement, d’une manière suspecte, mais ces lettres vraiment emboîteraient dans le contexte général, ce a de parfait sens. Vous devriez lire seulement le travail de Maurice Joly, de l’année 1864, pour voir comme les plans détaillés là ont été exécuté depuis lors. Cependant, Joly ne parle pas de guerres, révolutions, ni Satanisme, mais au sujet de comment contrôler l’information, la presse, l’opinion publique, la Politique, l’économie, etc., au sujet de comment exploiter les débilités de la démocratie pour la détruire et imposer une dictature, ce qu’il appelle le "nouvel ordre".[iv]
Apparemment, quand le livre de Carr a été écrit, l’année 1958, ce les lettres étaient au Musée Britannique dans Londres, Angleterre, et après, un jour, ils ont disparu, d’une manière suspecte. C’est très sérieux parce qu’ils étaient évidences tangibles (une de beaucoup) d’une conspiration.
D’après le livre "Le Plus Grand Secret", de David Icke, pages 193 à 195, ces deux hommes, Pike et Mazzini, ont été profondément impliqués dans l’organisation de la Guerre de Sécession, avec beaucoup d’autres Franc-maçons principaux connus.[v]
Albert Pike, avec le titre de Grand Commandant Souverain, était la tête de la Juridiction Du Sud Du Rite Écossais de la Franc-maçonnerie aux États-Unis en la seconde demi du siècle XIX, pendant que Giuseppe Mazzini était la tête de la Franc-maçonnerie Grand Orient Italienne, d’où il est dit que la Mafia a surgi.[vi]
Pike, auteur de "Moralité Et Dogme", un supposé Sataniste Luciferien[vii] qui croyait en la Race Supérieure Aryenne, a changé le nom des Chevaliers du Cercle D’or, basés dans Cincinnati, Ohio, un groupe de l’Élite crucial derrière la Guerre de Sécession, après que cette organisation, financée par les banquiers Franc-maçoniques de Londres, ait été exposée au jugement de la conspiration dans la mort d’Abraham Lincoln dans Indianapolis en juin de 1865, avec quelques-uns des gens nommés là comme compliqué directement: Lord Palmeston, le premier ministre Britannique et Franc-maçon du degré 33e qui est mort dans cette même année; John Wilkes Booth, Franc-maçon du degré 33e sélectionné par les Chevaliers pour tuer Lincoln; Judah P. Benjamin, la voix des banquiers Franc-maçons de Londres qui ont ordonné l’assassinat; et Jacob Thompson, un antérieur Secrétaire pour l’Intérieur qui a retiré U$D180,000 de la Banque de Montréal au Canada pour financer l’opération.[viii]
Le nouveau nom choisi par Pike pour les Chevaliers du Cercle D’or était le Ku ux Klan, ou Ku Klux Klan, du mot Grec kuklos, cercle.[ix]
Le hors-la-loi infâme, Jesse James, un Maçon du degré 33e assigné par Albert Pike pour voler des banques dans le nord pour financer encore plus la guerre, était Chevalier du Cercle D’or. Autre était le Franc-maçon, Général P. T. Beauregard qui a commencé la Guerre de Sécession avec une attaque sur Fort Sumter en 1861.[x]
L’ami et oppo-même de Pike, Mazzini, commencé en 1851 à établir groupes à travers d’Amérique qui ont commencé à faire campagne contre esclavage. Les Franc-maçons ont utilisé ces groupes comme la couverture pour la vraie motivation derrière la Guerre de Sécession. Loges "Jeune Amérique" ont été organisées pour faire ceci et leurs quartiers généraux étaient à la Loge Cincinnati Numéro 133. Leur financement principal est venu du banquier Franc-maçonique Britannique et porte-parole de Rothschild appelé George Peabody et il a nommé J. P. Morgan Senior pour manier les fonds en Amérique. Morgan, était un séide de Daniel Payseur.[xi]
Un des plus célèbres voix contre l’esclavage était John Brown qui est devenu une légende à travers la chanson au sujet du "Corps de John Brown". Brown, en fait, était un membre de plusieurs sociétés secrètes, y compris les Franc-maçons. Il est devenu Maître Mason à la Loge Hudson Numéro 68 en Hudson, Ohio, le 11 de mai de 1824, et était un membre de la Jeune Amérique de Mazzini. Brown a été financé par la famille de John Jacob Astor.[xii]
Le financement pour la rébellion du sud a été arrangé à travers banquiers Maçonniques de Londres par Caleb Cushing qui opérait dans le nord.[xiii]
Franklin Pierce (du lignage de George et Barbara Bush) a été choisi Président en 1853 et Mazzini a écrit: "presque toutes ses nominations sont tel comme nous avons désiré." Une de ces "nominations" était la nomination par Pierce de Caleb Cushing comme son Fiscal Général. Cushing était contrôlé par la Franc-maçonnerie Anglaise et connecté au commerce de l’opium Britannique à Chine à travers son père propriétaire de bateau et son cousin, John Perkins Cushing. Caleb Cushing a écrit largement contre l’esclavage et est devenu l’architecte, avec Pike, de la Guerre de Sécession.[xiv] Oppu-mêmes.
Les franc-maçons ont aussi été impliqués profondément dans la Révolution Américaine, la Guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique, et chaque guerre Latino-américaine d’indépendance contre Espagne.
Si c’est vrai, ces hommes ont l’expérience exigée pour organiser des guerres et des révolutions.
Le livre "Hitler A Gagné La Guerre", de l’économiste Argentin Walter Graziano, parle une guerre future organisée contre Chine pour l’année 2010.[xv]
D’après le livre de Carr, le plan de Pike était aussi simple qu’il a prouvé efficace. Il a exigé que Communisme, Nazisme, Sionisme Politique, et autres mouvements Internationaux soit organisés et utilisés pour fomenter les trois guerres globales et trois révolutions majeures. La Première Guerre Mondiale serait luttée donc comme pour permettre à les Illuminati de renverser les pouvoirs des Tsars en Russie et convertir ce pays en la forteresse du Communisme Athée. Les différences provoquées par agents de les Illuminati entre les Empires Britannique et Allemand seraient utilisées pour fomenter cette guerre. Après que la guerre ait terminé, le Communisme serait développé et utilisés pour détruire autres gouvernements et affaiblir des religions.[xvi]
D’une façon suggestive, Illuminati veut dire "ceux éclairés", pendant que Lucifer signifie "le porteur de la lumière".
La Deuxième Guerre Mondiale, serait fomenté en utilisant les différences entre Fascistes et Sionistes Politiques. Cette guerre serait luttée afin que le Nazisme serait détruit et le pouvoir du Sionisme Politique augmenté afin que l’état souverain d’Israël pourrait être établi en Palestine. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale le Communisme International serait développé jusqu’à lui a égalé en force la de la Chrétienté unie. À ce point il serait contenu et maintenu en contrôle jusqu’il soit exigé pour le cataclysme social définitif.[xvii]
La Troisième Guerre Mondiale sera fomentée en utilisant les différences que les agents de les Illuminati provoquent entre Sionistes Politiques et les dirigeants du monde Musulman. La guerre sera dirigée dans une telle manière qui l’Islam (le Monde Arabe y compris Musumanisme) et le Sionisme Politique (y compris l’État d’Israël) se détruiront pendant qu’en même temps les restant nations, encore divisées l’une contre l’autre sur cette question, seront forcées à lutter jusqu’à un état d’épuisement complet, physiquement, mentalement, spirituellement et économiquement.[xviii]
Le 15 d’août de 1871, Pike a dit à Mazzini qui après la Troisième Guerre Mondiale est terminé, ce qui aspirent à la domination mondiale indisputable provoqueront le plus grand cataclysme social que le monde a jamais connu.[xix]
Ce châtiment extrêmement sévère est exactement la même méthode comme cela utilisé pour apprivoiser un animal, d’après "Le Manuel du Lavage de Cerveau", par Lafayette Ronald Hubbard[xx], synthèse du manuel russe sur Psychopolitique[xxi], seulement qu’au lieu de l’appliquer à seulement un individu, ils torturent à toute l’Espèce Humaine.
Ils ne considèrent pas à l’Homme comme un être spirituel qui a une expérience physique, mais seulement un animal avec un grand cerveau, une grande intelligence mais sans coeur, sans âme. Donc ils traitent l’Homme comme un animal à être domestiqué.

La Vie Est Energie

Ils sont Matérialistes. Ils nient l’existence de l’âme, en effet ils nient l’existence de tout sauf les choses matérielles, tout sauf ce qui peut être perçu par les sens directement ou au moyen d’instruments.
Mais les sens et instruments sont limités. Un être vivant n’est pas fait de matière seulement, il a chaud, il a mouvement, c’est-à-dire, il a aussi l’énergie. La différence entre une cellule vivante et une morte qui est morte récemment, c’est l’énergie. Les deux ont la même matière, les mêmes molécules, les mêmes atomes, les mêmes substances, mais la cellule vivante a une énergie qui manque dans la morte.
Donc on peut conclure raisonnablement que cette différence entre elles, cette énergie, est la vie. La vie est une forme d’énergie. De plus, la vie est une forme consciente d’énergie. C’est assez de conscient pour se rendre compte que pour se conserver elle a besoin de prendre l’énergie de l’environnement (s’alimenter).
Comme l’âme, l’énergie de la vie, nommée Qi pour les chinoises, Ki pour les japonaises et Kundalini pour les hindous, est indestructible, d’après le Principe de Conservation de l’Énergie, de la Physique. Donc, elle existe, et pourquoi est-ce que nous ne pouvons pas le nommer l’âme?.
Nous parlons ici au sujet de l’aspect politique du Pouvoir, mais dans la Physique, le Pouvoir est étroitement en rapport avec l’Énergie: Le Pouvoir est le changement d’Énergie divisé par le Temps. Si la vie est énergie, et le pouvoir politique est basé sur souffrance, ce pouvoir change l’énergie de la vie négativement, parce qu’est démontré que souffrir raccourcit la vie. Dr. Candace Pert, du Centre Médical de la Université Georgetown, de Washington, D.C., USA, a trouvé des relations chimiques parmi l’esprit et le corps qui montrent que c’est impossible d’avoir une pensée de toute classe qui ne cause pas de changements physiques. Ce sujet est traité dans le film semi-documentaire sur le Physique Quantique nommé "What the Bleep Do We Know?" (2006). Les peptides produits dans le Hypothalamus (la région du cerveau examinée par le Dr. José Delgado dans ses travaux au sujet du contrôle mental), sont libérés dans le courant du sang quand les émotions se produisent, et ils s’associent de plus en plus aux receveurs spécifiques dans l’extérieur de la paroi cellulaire, empêchent de plus en plus l’accès de la cellule aux éléments nutritifs nécessaires, ce qui produit son vieillissement (émotions "négatives").

N’est pas Bizarre?

Beaucoup de nous avons un concept artificiel, manipulé, faux, absurde, de ce qui est bizarre et ce qui n’est pas. C’est parce que nous ne pensons pas assez, nous choisissons croire dans les mensonges, comme il a déjà été affirmé au-dessus. C’est parce que nous le permettons. Nous avons permis milléniums de censure et négation de la vérité. Nier la vérité et censurer, à nous-mêmes ou aux autres, est le même. Si nous censurons, ou nous permettons la censure, ça censure tournera contre nous, contre notre propre liberté. La censure conduit à la dictature. Personne ne vit heureux dans une dictature, tout le monde vit avec peur, donc même ceux qui travaillent pour la dictature sont trahis par elle, parce qu’elle est basé sur les mensonges.
Incroyable n’est pas égal à faux. Extraordinaire n’est pas impossible. Exceptionnel n’est pas irréel.
Beaucoup fois nous découvrons que ce qui nous avons pensé vrai est faux, et vice versa. Ces occasions, la réalité est habituellement plus étrange que la fiction parce que la réalité n’est pas comme ils essaient de faire nous croire.
Sûrement, il n’y a pas rien si faux comme la version officielle des choses (histoire officielle, nouvelles officielles, "science" officielle). Ce ne devrait pas être ainsi, mais c’est, tristement, parce que nous l’avons permis. Mark Twain a dit: "Quand votre opinion coïncide avec cela de la majorité, c’est temps pour le reconsidérer".
Surtout nous nous avons permis d’être trompé dans questions importantes, vitales qui concernent à notre survie comme espèce, parce qu’elles concernent à les deux, à notre origine et notre destin, celles qui ont été injuriés et ridiculisés avec les appellatifs tels comme Surnaturel ou Paranormal, Mystique, Mythologie, Ésotérique et Sciences Occultes, celles ce qui a enseigné, secrètement, le Collège Invisible d’Oxford.[xxii] Ce sont questions au sujet de les quelles les "scientifiques" ne veulent pas arriver à la vérité, mais maintenir le statu quo, perpétuer l’ignorance, de manière qu’ils détruiront toutes les évidences présentées à eux et alors ils diront "il n’y a pas des évidences" (il n’y a pas aveugle pire qui celui qui ne veut pas voir). Elles incluent choses telles comme Anges et Extraterrestres (ils pourraient être le même avec noms différents, comme disent Zecharia Sitchin, Giorgio Bongiovanni, et beaucoup autres), Fantômes, Réincarnation ou Vie Après de la Mort, Dieu et Religion, Métaphysique (en partie connu maintenant comme Physique Quantique ou Mécanique Quantique), Prophéties, Radiesthésie, Divination, Magie, Sorcellerie, Satanisme, et Théories de la Conspiration.

Qu’est-ce Qu’ils Font Maintenant?

Apparemment, depuis il y a demi siècle ils développent, secrètement, une technologie pour suivre la trace de les gens, un micro-processeur qui permettrait aussi contrôler les émotions des gens dans ceux qui sont implantés, au moins depuis les travaux du docteur Espagnol, Dr. José Manuel Rodríguez Delgado, en la décade de 1950, inventeur du stimoceiver et auteur du livre "Contrôle Physique De L’Esprit: Vers une Société Psycho-civilisée", éditorial Harper & Row, NY, 1969, disponible, en partie, dans http://www.angelfire.com/or/mctrl/delgado.htm. Quelques auteurs disent que ce micro-processeur serait le Marque de la Bête de l’Apocalypse. [xxiii] [xxiv] [xxv]
Rien que c’est bon et décent serait permis dans une société comme cette, parce que les émotions positives qu’il produirait seraient incompatibles avec elle.
Si le pouvoir est basé sur les émotions et si est inévitable que toutes les civilisations, en quelque point de son développement, arrivent à une technologie telle qui le permet un pouvoir tant absolu qu’il lui permet de contrôler les émotions de la population même, quelles émotions seraient autorisés et quelles pas?.
La réponse à cette question dépendra de sa degré d’évolution morale et spirituelle, puisque cela détermine l’usage qui sera donné à cette technologie. La technologie est un outil, elle n’est pas bon ni mauvais par lui-même, cela dépend de qui il l’utilise et pour quoi.
Les avances dans un secteur de la connaissance et l’activité humaine dépendent du progrès dans les autres secteurs. Nous sommes tous interdépendants. Tout est en rapport avec tout l’autre, et un retard dans l’aspect moral ou spirituel freine notre développement dans les autres secteurs (même la technologie) de manière qu’il fait être en danger notre propre survie comme espèce, parce que cela diminue notre capacité de survivre un éventuel (à très long terme, inévitable) catastrophe planétaire. Mais c’est aussi autre sujet.
Cette société, comme celui décrite en 1984, serait l’expression du côté mauvais de toutes les choses parce que dans elle il n’y a rien bon et vrai, et elle serait basée sur deux piliers principaux: la peur et le mensonge. Les deux peuvent être combattus efficacement avec éducation.

Niveaux Des Nécessités Humaines (Droits Humains)

La souffrance est produite empêchant à les gens satisfaire leurs nécessités.
En 1984 la guerre est utilisée pour maintenir des gens dans la misère, en détruisant le fruit de son travail (la guerre est destructrice, évidemment), et la misère est utilisée pour maintenir l’inégalité, et l’inégalité est utilisée pour maintenir le pouvoir. Le pouvoir est l’objectif ultime de la classe gouvernant, pas un moyen pour accomplir quelque chose, même pas avantages, parce que bien qu’ils aient plus de privilèges que la majorité, tout le monde vit pire chaque fois, pendant que le temps passe. D’après le livre (c’est raisonnable), le progrès technique s’arrête (comme il a déjà été dit, cela menace la survie de l’espèce humaine). C’est seulement le pouvoir pour le pouvoir, sans aucun autre raison.
De 1984 on peut déduire que les gens sont maintenus dans la misère afin qu’ils s’inquiètent pour survivre chaque jour seulement et ils ne s’intéressent pas aux questions plus importantes, tout celles apparentés réciproquement et avec notre survie individuelle et collective: le futur, la politique, la moralité, la religion et la spiritualité, la sagesse, l’art (la nécessité d’expression), etc.
Ils savent qu’avant de s’inquiéter au sujet de ces hautes questions, les gens doivent satisfaire leurs nécessités plus de base, donc ils font tout l’effort afin qu’ils ne sont pas capables de le faire.
Les nécessités (quelquefois ils sont appelés des Droits Humains) des gens peuvent être divisées en niveaux, tel qui, avant quelqu’un se préoccupe au sujet des niveaux supérieurs, il / elle aurait dû satisfaire ceux inférieurs, au moins en partie. C’est une simple affaire de priorités.
Les niveaux inférieurs sont ces qui nous lie au Monde, au monde physique, à la vie biologique mortelle. Les derniers niveaux supérieurs sont ces qui nous lie au Dieu, à l’Univers, au Ciel, à la vie éternelle.

Niveau 1

Le premier niveau est cela des nécessités basiques pour la vie (le corps), pour la survie biologique, pour continuer respirant: l’air (évident), eau, nourriture, vêtements, logement, sécurité (maintenir l’intégrité physique), etc. C’est ce qui nous maintient vivant.
C’est à peine dans ce niveau qu’ils cherchent maintenir des gens, en essayant de faire qu’ils ne peuvent pas satisfaire complètement ces nécessités, afin qu’ils survivent à peine assez pour servir à la classe gouvernant, mais pas plus.
Mais survivre n’est pas vivre. Survivre est respirer à peine. Vivre est jouir. L’Organisation Mondiale de la Santé définit cet état simplement comme Santé, pleine santé psychophysique.
En fait, on pourrait croire que les Bouddhistes disent que respirer et jouir de la vie devraient être synonymes, et que le secret de la félicité est être satisfait avec très peu, au degré d’être satisfait seulement avec respirer, dans un état de grâce, d’extase, de contemplation paisible, s’émerveiller en chaque occasion, comme un petit enfant, avec la beauté du monde, comme si cela a été découvert pour la première fois, être heureux et reconnaissant seulement en étant vivant, et vidant l’esprit de tout le désir et émotion (émotions encore, il n’y a pas grande différence entre la définition du désir et ça d’émotion dans la langue Espagnole). Bien sûr, cela exige de beaucoup d’entraînement et quelques conditions minimums (un minimum de nourriture, d’eau, de vêtements, etc.).
Mais, pour la plupart de nous, vivre exige de satisfaire d’autres nécessités.

Niveau 2

Le niveau suivant à satisfaire est les nécessités sexuelles (le couple). Cela nous donne une raison de vivre. Donc nous avons tout le type d’obstacles pour empêcher qu’ils sont satisfaits, autant que lui est possible sans cela était évident. Nous avons la moralité fausse, les dogmes faux de la religion fausse, etc. Si vous le pensez, vous vous rendez compte de ceci.
Nous disons que « pas seul de pain l’Homme vit », ou comme les Français dites, « mangez, buvez et soyez heureux, parce que demain nous mourrons ». Avec cela « soyez heureux », ou quand on mange en excès ou il y a dysfonctionnements de l’alimentation (obésité, boulimie, anorexie, etc.), ou quand quel on boit est ne pas pour calmer la soif du niveau 1, par exemple alcool, nous parlons de nécessités de niveau 2 et supérieures. Tous les dépendances pourraient être, principalement ou complètement, remplaçants inférieurs d’une sexualité satisfaisante.
À propos, Michel Foucault a dit: "Quand ce privé devient public, la chose publique devient privé". Quand l’attention est concentrée dans les affaires privées des gens, quand ce que tout le monde surveille est les comportements privés, ils sont perdus de vue les affaires publiques, ils arrêtent de surveiller le gouvernement, ils perdent le contrôle sur ce que le Grand Frère[xxvi] fait. Surveiller des comportements privés est une solution contre-productive typique.

Niveau 3

Le troisième niveau est cela des nécessités affectives (la famille). Cela nous donnent plus de raisons, raisons de soutenir notre propre vie pour être capables de soutenir des autres. Donc tout l’effort est fait pour séparer des gens, séparer les frères, aux amis, aux parents des enfants, etc. Émotions négatives sont produites. Pour les distinguer en fonction de l’union ou séparation des gens, nous pouvons les appeler négatives à celles qui séparent aux gens (formes différentes de la peur: peur lui-même, haine, culpabilité, honte, etc.) et positives à celles qui les unissent (formes différentes de l’amour: amour romantique, filial, fraternel, amitié, charité, compassion, etc.). En fait, nous ne pouvons pas dire qu’une émotion est négative. Il a une fonction utile: alerter qu’il y a un problème.

Niveau 4

Le quatrième niveau pourrait être la nécessité de servir (la communauté), d’aider au prochain, le besoin social d’être accepté dans la société, d’emboîter dans lui, d’appartenir à lui, la vocation de service, la charité, ce qui correspond au chakra du coeur. C’est la surface bouillant, la barrière, la limite que vous avez besoin d’avoir assez d’énergie pour vaincre pour obtenir la vie éternelle. Afin que toutes les fois que c’est possible ils essaient de nier aux gens leur place dans le monde, les exclure, discriminer contre eux.

Niveau 5

Le cinquième niveau serait la nécessité d’expression, de créer l’art, d’enseigner ce qui a été appris, d’opiner, ce qui correspond au chakra de la gorge. C’est où vous vivez pour inspirer aux autres. Donc ils censurent et ils imposent silence et secret.

Niveau 6

Le sixième niveau serait la nécessité d’apprendre, de voir, de savoir, d’être instruit, ce qui correspond au chakra du centre du front ou du troisième oeil. Donc ils combattent l’éducation pour essayer de perpétuer l’ignorance.
Pourquoi le besoin d’enseigner est inférieur que (précède) le besoin d’apprendre?. Est-ce que ce ne serait pas logique, peut-être, que c’était au contraire, qui vous apprenez en premier lieu et puis enseignez?. Parce que, quand vous enseignez, votre inconscient, votre âme immortelle, assimile, il mémorise, il incorpore, ce qu’il a appris, de manière que est plus facile pour lui le conserver quand vous mourez, est plus facile pour vous le porter avec vous à une nouvelle vie quand vous réincarnez, est plus facile pour votre inconscient le rappeler. Si vous ne pouvez pas rappeler, vous ne pouvez pas apprendre et c’est la raison de votre existence. Quand vous enseignez quelque chose, vous pensez beaucoup au sujet de cela vraiment, vous pouvez rêver avec cela, ce qui indique que votre inconscient l’apprend. C’est comme quand on mémorise quelque chose mieux quand on l’écrit. C’est seulement quand vous enseignez que vous êtes vraiment prêt à apprendre plus, apprendre de nouvelles choses ou apprendre meilleur de vieilles choses.

Niveau 7

Le septième niveau serait la nécessité de s’approcher à Dieu, ou l’Intelligence Universelle, ou comme vous voulez l’appeler, de communion, de religion, de quelque pratique spirituelle, ce qui correspond au chakra de la couronne. Et caetera.

Vers La Pathocratie

La Pathocratie (du Grec pathos: maladie, et kratos: gouvernement) est le gouvernement des gens malades, le gouvernement des gens déments, d’après le chercheur Polonais Andrew M. Lobaczewski dans son livre "Ponerologie Politique". Ponerologie (du Grec poneros: le mal, et logos: l’étude) est l’étude du mal. La Pathocratie est le résultat d’un processus de Ponerization de la société, de hystérisation de la société. Note que le concept d’hystérie a toujours été en rapport avec une sexualité déficiente, donc cela valide le concept d’Orgonomie, de Wilhelm Reich (1897-1957), disciple de Sigmund Freud. Les exemples de Pathocratie sont l’Allemagne Nazie d’Adolphe Hitler et l’Union Soviétique de Joseph Stalin.
Ces dirigeants qui font un effort afin que les gens ne peuvent pas satisfaire leurs nécessités sont, en fait, psychopathes, puisqu’ils sont incapables de sentir compassion pour ceux de leur propre espèce, comme si ils ne se considèrent pas partie d’elle. La compassion est ce qui nous fait êtres humains. Pour cette raison on pourrait penser qu’ils ne sont pas totalement humains dans le sens que nous donnons au mot humain (ce contraire à inhumain). Ils peuvent être humains à l’extérieur, mais pas complètement humain à l’intérieur. Leur loi est la Loi du plus Fort, la Loi de la Jungle, la loi des animaux. Comme animaux, ils fuient du plus fort mais ils attaquent au plus faible. Pour nous, êtres humains, c’est Lâcheté par définition. Ils peuvent avoir un corps physique totalement humain, mais à l’intérieur de lui un esprit divisé, double ou multiple (en 1984 Doublepensée), en partie pas humain, un esprit possédé (MPD, Désordre de la Personnalité Multiple, ou DID Désordre Dissociatif de la Identité, noms différents, modernes, psychologiques pour la même chose, le concept antique de possession démoniaque de la foi, une maladie spirituelle, en définitif, psychopathes).
Ils ont une perspective de la vie qui est animale et Darwiniste, basée sur la compétition la plus sauvage, pas dans la collaboration, la coopération et la solidarité. C’est la survie du plus apte, pas la survie du plus sage. Un exemple de ce sont les théories économiques d’Adam Smith qui sont encore le paradigme de l’économie, bien que le génie mathématique, et prix Nobel, John Nash a démontré mathématiquement il y a demi siècle qu’ils sont méprises, qu’est possible d’obtenir une meilleure société pour tout le monde au moyen de la coopération, un fait qu’a été maintenu soigneusement en dehors de le milieu académique dans économie, maintenu en secret autant que lui est possible. (Voyez le livre « Hitler a gagné la guerre », de l’économiste argentin Walter Graziano).
Alors, en voyant la vie comme une compétition, ils pensent que le plus pire il est pour le voisin, tant de meilleur pour eux, et ils croient que le voisin pense le même d’eux, ils voient au voisin comme une réflexion d’eux-mêmes. Pour cette raison, ils craignent le voisin. La peur est l’émotion qui les domine. Peut-être ils ont été instruits pour craindre depuis qu’ils étaient des enfants (peut-être même depuis avant de naître), au moyen de tortures et abus verbal, physique, sexuel et psychologique, pour les dominer, pour les asservir, pour les transformer en marionnettes, parce que les cordes qui se les meuvent sont faites de peur. C’est ce que Fritz Springmeier et Cisco Wheeler disent dans leurs livres « The Illuminati Formula Used to Create an Undetectable Total Mind Controlled Slave » et « Deeper Insights into the Illuminati Formula », où ils décrivent une méthode de contrôle de l’esprit beaucoup plus vieux, peut-être millénaire, et beaucoup plus sophistiqué que le Manuel du Lavage de Cerveau de Hubbard.
Ils fournissent délibérément la souffrance énorme à grandes franges de la population pour l’argent et pour pouvoir.
Ils sacrifient au prochain, littéralement, dans toute la signification du mot sacrifice, spécialement le religieux. Il fonctionne pour eux. Ils obtiennent ce qu’ils souhaitent en échange de leur offrande de sang humain. Ils sont récompensés pour verser le sang des gens dans les guerres, crime, terrorisme, etc. Le Mal est récompensé. L’argent est au service du mal. Regardez l’économie. Il y a, partout, activités malfaisantes qui sont très rentables, beaucoup d’elles légales.
En même temps qu’ils fournissent la souffrance aux gens, ils les fournissent, inconsciemment, une expérience éducative.

Tout C’est Au Sujet De Notre Education

Quelques auteurs disent que la vie est un processus d’apprentissage, en fait à travers de beaucoup vies (réincarnation).[xxvii]
On vit pour apprendre et, fondamentalement, il y a deux façons de le faire: comprendre ce qu’il est essayé de nous enseigner (métaphysique, compassion, sagesse) ou éprouver en notre propre chair et sang les conséquences de ne le faire pas (la souffrance déjà mentionnée). C’est notre élection, notre Libre Arbitre.
Tout pourrait être meilleur, s’il n’y avait pas les gens dédicacée à faire mal aux autres gens pour l’argent ou pour pouvoir, ou simplement satisfaire leurs propres nécessités. Cependant, tout est exactement comme ce doit être afin que nous apprenons des conséquences de nos erreurs. C’est nécessaire que tout soit comme c’est. En effet, il n’y a pas bons types et types mauvais, anges et démons, héros et scélérats. Ils sont tous acteurs qui jouent un rôle, comme sommes nous, tout le monde. Il ne peut pas y avoir un héros sans un scélérat. Ils sont le même, différents côtés de la même monnaie, ils travaillent ensemble, coordonnés, pour notre éducation. Uns nous poussent et les autres nous tirent, mais les deux en la même direction, vers notre sagesse.
Tout ce qui se passe dans notre vie, individuellement ou collectivement, est conséquence de nos décisions antérieures. Quelquefois cela est appelé le karma. Ce que nous semons est ce que nous moissonnons. Ce que nous donnons revient à nous comme un boomerang, mais amplifiée, multipliée.
Chacun choisit ce que lui ou elle veulent croire, aussi bien qu’il / elle choisit ce qui veut penser, comme il / elle veut se sentir et au sujet de quoi il / elle veut être informé ou apprendre. Et il / elle endurera les conséquences de leur élection, ou bon ou pas.

Quoi Faire

  1. De la lecture de ce texte devrait être évident que nous avons besoin de nous instruire en premier lieu, nous avons besoin d’apprendre au sujet de ces questions importantes, ces au sujet de les quelles nous avons été retenus ignorantes tant de temps, parce que ces matières sont à l’origine de tous les problèmes qui menace notre survie individuelle et collective.
  2. Dans deuxième place, nous devons être responsables. Nous ne devons pas nous rendre à la peur. La peur ne permet pas penser. Elle déclenche comportements automatiques, instinctifs. La peur nous transforme en animaux. C’est ce qu’ils veulent, arrêter notre évolution. Nous devons penser, penser plus, penser mieux.
  3. Nous devons raisonner. Nous devons choisir mieux, plus soigneusement, quoi croire. Nous ne devons pas croire, automatiquement, tout ce qui dit quelque autorité, quelque source "fiable". Nous devons analyser l’information, ne pas préjuger la source.
  4. Nous ne devons jamais censurer, ni permettre la censure. Si nous sommes rédacteurs, éditeurs, ou quelque chose comme cela, nous devons réserver une section spéciale ou mettre un avertissement pour les sources défiées et les informations controversées, mais ne les censurez pas, afin que les lecteurs ou spectateurs peuvent lire ou voir ces informations et les juger par eux-mêmes, en les filtrant par leur propre bon sens, pendant qu’ils sont informés de leur caractère de défié ou controversé. Si nous sommes seulement lecteurs ou spectateurs, nous devons demander que cela fût fait. Il ne doit pas y avoir des sources et sujets tabou. Nous ne pouvons pas censurer quelque chose vrai seulement parce qu’est utilisé comme un genre de drapeau par quelque groupe extrémiste.
  5. Nous ne devons pas permettre l’abus du Copyright pour censure. Par exemple, dans un article, un lien à une page de web qui viole des Copyrights n’est pas il (le lien) une violation de Copyright. L’auteur de l’article n’est pas responsable pour le contenu des pages adressé par les liens dans l’article. Un lien à une page de web n’est pas une reproduction non autorisée de matériau Réservé. Vous pouvez reconnaître quelques abus de Copyright facilement quand quelques gens défient ou disqualifient une source avec n’importe quel excuse, n’importe quel étiquette mauvaise, mais puis ils sont les premiers en réclamer pour la défense du Copyright de cette source. C’est un peu contradictoire (Doublepensée). Ils essaient d’empêcher l’accès d’autres gens au matériau de cette source, la censurer sous l’apparence de "protection du Copyright", évidemment.
  6. Nous devons nous maintenir toujours à la recherche de la vérité. Si nous savons que n’importe quelle source est disqualifiée avec n’importe quelle excuse, avec n’importe quelle étiquette mauvaise, nous devrions essayer de connaître quoi elle dit pour filtrer ceci par notre propre bon sens, ne pas permettre que qui disqualifie cette source, en puttant ceci étiquetez à elle, pense pour nous, décide quelle information est-ce que nous pouvons lire et lequel pas. Nous devons être ouverts à toutes les sources et avoir confiance en dans notre propre bon sens, pas d’autre.
  7. Nous ne devons jamais tolérer mensonges et contradictions, spécialement dans ces questions importantes, spécialement dans les affaires publiques, spécialement de nos dirigeants et autorités.
  8. Nous devons défendre toujours la liberté et le droit à l’intimité.
  9. Nous devons surveiller nos dirigeants et leurs décisions, nous devons nous assurer qu’ils sont motivés par émotions positives, par compassion, c’est-à-dire qu’ils sont vraiment intéressés à résoudre les problèmes des gens, et que leurs solutions reflètent ceci en ayant effets positifs mesurables, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas basés sur le critère "tant pire, tant mieux". Nous devons nous assurer que les causes des problèmes sont examinées, et que les solutions qui sont appliquées vraiment agissent sur elles. Nous devons nous assurer qu’ils comprennent bien les causes des problèmes, autrement ils seraient comme boxeurs aveugles qui jettent des coups dans l’obscurité. Nous devons demander que ces causes fussent bien expliqué à nous, d’une manière satisfaisante.

Sources


[i] Mot du roman "1984" de George Orwell.
[ii] David Icke, "Je suis Je. Je suis Libre" (1996).
[iii] William Guy Carr, "Pions dans le Jeu" (1958).
[iv] Maurice Joly, "Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu" (1864), Dialogue Dixième.
<a href= »#_ednref5″ name= »_edn5″ title>[v] David Icke, "Le Plus Grand Secret" (1999).
[vi] Idem.
[vii] William Guy Carr, "Pions dans le Jeu" (1958).
[viii] David Icke, "Le Plus Grand Secret" (1999).
[ix] Idem.
[x] Idem.
[xi] Idem.
[xii] Idem.
[xiii] Idem.
[xiv] Idem.
[xv] Walter Graziano, "Hitler a gagné la guerre" (2003), Chapitre 5: "Le Pouvoir dans le Monde: Le énigmatique CFR", Le Rôle De Les Intellectuels, pris du livre de Samuel Huntington, "Le Choc des civilisations".
[xvi] William Guy Carr, "Pions dans le Jeu" (1958).
[xvii] Idem.
[xviii] Idem.
[xix] Idem.
[xx] Fondateur de la Scientologie, quelques-uns de dont les membres ont été impliqués plus tard dans opérations cachées de contrôle mental du gouvernement des États-Unis, comme les opérations Projet MK Ultra, Projet Monarque, et Projet Montauk.
[xxi] Psychopolitique – l’art et science d’assurer et maintenir la domination sur les pensées et loyautés d’individus, officiers, bureaux, et masses, et d’effectuer la conquête de nations ennemies à travers de la "guérison mentale". D’après "Le Manuel du Lavage de Cerveau", par Lafayette Ronald Hubbard.
[xxii] David Icke, "Le Plus Grand Secret" (1999).
[xxiii] Givaudan, Anne et Dr. Antoine Achram, http://www.onnouscachetout.com/themes/nom/microchip.php.
[xxiv] Jones, Alex et Paul Joseph Watson, http://www.prisonplanet.com/articles/january2007/290107rockefellergoal.htm.
[xxv] http://www.ecclesia.org/truth/beast.html.
[xxvi] Du roman "1984" de George Orwell.
[xxvii] David Icke, "Je suis Je. Je suis Libre" (1996).

Charger fichier .pdf
Charger fichier .doc